Depuis 2014, la criminalité a explosé à Toulouse dans tous les domaines : agressions (+34%), viols (+88%), vols et cambriolages (+13%) ou encore trafic de drogues (+415%). Notre ville a également vu la multiplication des campements sauvages, des squats de migrants, des rodéos urbains et de la prostitution.

Nos maires du Rassemblement National l’ont démontré durant leur mandat, endiguer la criminalité c’est possible ! Je m’engage à appliquer une politique de fermeté assumée. Toulouse a besoin d’ordre et de justice, des valeurs qui guideront mon action municipale !

  • Augmenter les effectifs de police municipale en recrutant 120 agents supplémentaires pour atteindre l’objectif d’un policier pour 1000 habitants. Ces 120 agents seront répartis sur deux nouvelles brigades :
    > Une police métropolitaine des transports composée de 60 agents pour sécuriser les usagers et les personnels de Tisséo dans le métro, le tramway et dans les bus.
    > Une brigade du logement social composée de 60 agents également, pour sécuriser les HLM et remplacer les sociétés de sécurité privée recrutées par les bailleurs sociaux.
  • Renforcer la formation des policiers municipaux en leur permettant de s’entraîner au tir une fois par mois contre deux fois par an actuellement et en augmentant leur formation continue aux techniques d’intervention. Dans un contexte de forte menace terroriste et de hausse des agressions ultra-violentes contre les forces de l’ordre, nos policiers municipaux doivent être en capacité d’assurer leur propre sécurité et celle des citoyens.
  • Être à l’initiative de la signature d’une charte entre la Justice, la Police et les bailleurs sociaux pour favoriser l’échange d’informations et expulser les délinquants des logements sociaux qu’ils occupent lorsqu’ils sont condamnés.
  • Renforcer la vidéo protection et améliorer la réactivité des équipes d’intervention pour que les caméras n’aient pas seulement un rôle dans l’élucidation des enquêtes mais surtout un rôle préventif en permettant une intervention immédiate dès qu’une anomalie est détectée.
  • Obtenir de l’État les effectifs de Police nationale qui nous font cruellement défaut à Toulouse. Nous demanderons 150 agents supplémentaires pour pouvoir assurer la sécurité des Toulousains.
  • Prévenir l’apparition des squats et des campements sauvages par le recensement et par la sécurisation des bâtiments abandonnés et des terrains sensibles. Nous démantèlerons les squats et les campements existants qui génèrent de l’insécurité et de l’insalubrité.
  • Lutter activement contre les rodéos urbains en donnant l’ordre aux brigades motorisées d’interpeller les délinquants avec saisie des véhicules concernés.
  • Agrandir la fourrière municipale pour pouvoir évacuer les voitures-épaves qui occupent l’espace public.
  • Lutter contre la mendicité agressive, l’alcoolémie sur la voie publique et la prostitution en prenant les arrêtés nécessaires et en les faisant appliquer.