Les Toulousains ont en tête la brutale hausse d’impôts de 15% prononcée par le Maire sortant en 2015, en totale contradiction avec ses engagements de campagne de 2014. Aujourd’hui, la fiscalité à Toulouse est parmi l’une des plus élevées de France.

  • Décréter une pause fiscale : aucune augmentation d’impôt durant le prochain mandat.
  • Réaliser un audit des finances de la ville pour étudier la possibilité de réduction des taux d’imposition actuels compte tenu des projets qui devront être menés.
  • Poursuivre la réduction des dépenses de fonctionnement en réorganisant et en optimisant le fonctionnement des services municipaux.
  • Lutter contre l’insécurité pour réaliser des économies et lutter contre la fraude dans les transports en commun pour obtenir des revenus supplémentaires.