Dossier spécial transports à Toulouse : Quentin Lamotte présente sa vision et ses solutions !

Toulouse décroche le triste palmarès de la 2ème ville de France la plus embouteillée aux heures de pointe après Paris. Ce résultat est la conséquence du phénomène d’hyper-métropolisation ainsi que de l’absence d’une vision à long terme Nous proposons un changement radical d’approche en raisonnant au niveau métropolitain en ce qui concerne le métro avec la prolongation des lignes A et B sur des communes de la métropole (Tournefeuille, L’Union, Aucamville notamment). Nous proposons également d’optimiser l’effet de réseau en connectant enfin l’aéroport de Toulouse-Blagnac à la gare Matabiau par le prolongement de la ligne de tramway T2 du terminus actuel de Palais de Justice jusqu’à la gare. En effet, comment le futur quartier d’affaires de Matabiau fonctionnerait sans une connexion directe avec l’aéroport ? Enfin, nous soutenons le projet de RER Toulousain pour relier les villes de l’aire urbaine à Toulouse afin d’offrir une desserte régulière et rapide aux heures de pointes.

  • Créer un réseau de métro véritablement « métropolitain », en prolongeant les lignes A et B aux différentes communes de la Métropole :
    > Prolongement de la ligne A sur les communes de l’Union et Tournefeuille.
    > Prolongement de la ligne B sur la commune d’Aucamville en complément du prolongement en projet vers Labège.
  • Optimiser l’effet de réseau en créant le Tramway Aéroport Gare (TAG) qui reliera l’aéroport de Toulouse-Blagnac à la gare Matabiau en prolongeant la ligne de tramway T2 de la station Palais de Justice à la gare. Les Toulousains pourront enfin bénéficier d’une ligne directe entre l’aéroport et la gare. Nous réaliserons la couverture des voies ferroviaires SNCF entre l’avenue Camille Pujol et la gare Matabiau afin de faire passer le tramway en site propre.
  • Améliorer l’interconnexion du réseau de pistes cyclables et installer des panneaux de signalisation propres aux cyclistes pour développer et sécuriser davantage ce réseau. Nous serons aussi vigilants à ce que les cyclistes respectent le code de la route au même titre que les autres usagers. Certains comportements irresponsables qui mettent en danger la vie des piétons et celle des cyclistes eux-mêmes doivent prendre fin.
  • Équiper les places de stationnement aérien de capteurs afin de développer une application permettant aux automobilistes de connaître les emplacements libres pour limiter les trajets inutiles, dus aux recherches de places, qui engorgent la circulation.
  • Soutenir le projet du RER toulousain en réalisant ce qui peut être fait compte tenu des lignes existantes et en intégrant cette ambition dans les infrastructures de demain. notamment avec l’arrivée de la LGV pour développer un véritable réseau autour de Toulouse.